Réservez
Arrivée   

Les expressions marseillaises de M à Z

Dico marseillais Hôtel Carré Vieux Port
dictionnaire-marseillais-hotel-carré-vieux-port

M

Mariole : Malin
"Allez fais pas le mariole et sors de là"

Marquer mal : être laid
"Certains touristes à Marseille, qu’est ce qu’ils marquent mal".

Marroner : Raler.
"Arrête de marroner, c’est pas grave !"

Mère (Bonne) : Vierge Marie. par extension : basilique de Notre Dame de la Garde
"Depuis la Bonne Mère, on voit tout Marseille"

Minot : Enfant, petit.
"Ils ont drôlement grandis, tes minots, c’est le mistral de Marseille qui les a faits pousser ??"

Molarder : cracher. Molard : crachat
"C’est lui qui a commencé ! Il m’a molardé dessus !"

Morfler : En prendre plein la figure (sens propre et fig).
"Si tu la touches, tu ma morfler, parole !"

Moulon : Beaucoup, un paquet. Par extension bagarre
"On était un moulon ce matin dans le bus en direction de l’hôtel."
"Y a eu moulon à l'école et j'ai déchiré mon pantalon."

Mounine : Sexe feminin. Couillon de la : Simple d'esprit
"Vé le, ce couillon de la mounine qui fait pas la différence entre un 51 et un Casa"


N

Néguer : Noyer
"Et fais attention de pas te néguer, y a pas pied là où tu es"


O

Oursins (Avoir des ... pleins les poches) : être avare
"Jeannot, il te payera jamais la tournée. Il a des oursins pleins les poches"


P

Pachole : Désigne le sexe féminin
"Elle a la jupe à ras de la pachole"

Palot : Baiser. Rouler un : embrasser
"Je les ai vus sur les quais du Vieux Port en train de se rouler des palots"

Papet : Désigne l'ancien respecté, le vieil homme
"Le papet, il est bien brave mai il a plus toute sa tête."

Pastagua : Pastis (La boisson, employé uniquement quand celui qui sert connait la marque à servir)
"Maurice, mets nous trois pastagas"

Patin-couffin : etc, etc….
"Il m’a raconté sa vie, que sa femme était partie, patin-couffin"

Patin : Baiser
"Les amoureux, ils se roulent des patins de longue"

Pauvre (Oh) : Locution d’exclamation équivalente à "Oh la la"
"Oh pauvre, on est mal parti"

Pébron : Imbécile. Etre comme un pébron : rougir 
"Ceux qui mangent de la mayonnaise à l'ail en croyant que c'est ça l'aioli, c’est tous des pébrons, y comprennet rien à Marseille !"
"Il avait tellement courru, qu’il était comme un pébron"

Peine (faire) : Faire pitié
"J’ai pas voulu lui dire, mais il me fait peine"

Pescadou : (Prov.) Pécheur
"Mon grand-père était pescadou, il allait tous les dimanches sur le Vieux Port"

Pitchoun, pitchoune : Petit, enfant.
"Et la pitchoune, ca va ?"

Pièce : Serpillière
"Il faut encore que je passe la pièce. C’est tout sale"

Piter : Mordre à l'hameçon.
"Ca pite plus des masses dans le coin depuis qu’ils ont modifié la digue"

Plan-plan : Lentement, sans se presser
"On va y aller plan-plan, on a le temps"

Platras : Grande quantité
"Ma mère, elle me sert toujours un de ces platras de pâtes. Après j’ai plus faim, c’est sur"

Plier : Emballer, faire un paquet cadeau
"Le livre, je vous le plie ou vous le prenez comme ça"

Porte d’Aix (avoir le cul comme la) : avoir une chance énorme
"T’ias encore gagné au loto. C’est pas possible, t’ias un cul comme la porte d’Aix !"

Poufiasse : (Prov. Poufi: gorgé de. par ext : gros et amorphe) A dérivé depuis en terme injurieux essentiellement féminin. 
"Je lui parle plus à cette poufiasse"


Q

Quignon : Extrémité de la baguette de pain
"Un quignon frotté d’ail avec un peu d’huile d’olive, c’est le meilleur goûter des enfants."


R

Rababéou : qui se répète
"Tu me l’as déjà dit que c’était rendez vous au Vieux Port. Arrête de faire le rababéou"

Radasse : Femme de petite vertu.
"Depuis qu’il s’est mit à boire, c’est devenu une vrai radasse"
"Cette radasse, elle cherche toujours à allumer les maris des autres"

Ruiner (se) : se faire très mal
"Ils se sont ruinés dans la descente."


S

Saquer : Supporter.
"j’ai jamais pu saquer cette poufiasse !"

Séguer (se) : se masturber
"Au lieu de se séguer, ils feraient mieux de jouer au ballon. Ils sont payés pour ça..."

Sgueg : membre viril
"Les mecs, ils pensent qu’avec leur sgueg"


T

Tanquer : 1) Attendre, ne plus bouger, 2) (bien ...)proportionnée, mignonne.
"Je vais rester tanqué devant jusqu’à ce qu’il sorte et là je me le choppe"
"Sa sœur, elle est drôlement tanquée"

Tè : Tiens ; Tè vé : Tiens regarde
"Té vé qui viens !"

Tronche : Figure, mauvaise tête. Se retrouve dans de nombreuses expressions comme "tronche d'api".
"Fait pas la tronche, c’est pas si grave"


V

Vé : Regarde. Souvent associé à "Té".
"Té vé, le voila ! Oh dépêche toi, on t’attend"

Viander (se): se faire extrêmement mal.
"Je me suis viandé le pied sur un morceau de verre"

Vier : Sexe masculin. Terme très utilisé comme interjection de dépit ou de colère, de refus, de méfiance ou encore d'indignation

"Eh mon vier, j'ai encore tilté le flipper"

Voui (ou Vouais) : oui
"Eh voui, j’arrive. Pas la peine de crier !"


Z

Zè : patronyme générique très familier pour apostropher quelqu'un. équivalent féminin : Zize
"Oh Zé, et où tu vas là ! T’ies pas à l’hôtel ?!"


les-meilleures-expressions-marseillaises

Expressions marseillaises : de A à C

Les meilleures expressions marseillaises ! " bien sûr que nos clients assurent ! Ils réservent sur notre site web et chopent les meilleurs tarifs !".
parler-marseillais-dictionnaire-marseillais-hotel-carré-vieux-port

Expressions marseillaises : de D à L

Découvrez le parler marseillais !
"Pas d'engambie ! Nous, on a réservé à l'Hôtel Carré. C'est dégaine !"
apprendre-expressions-marseillaises-dictionnaire-marseillais-hotel-carré-vieux-port

Expressions marseillaises : de M à Z

On entendrait presque le chant des cigales ! 
"Oh jeune, je me languis trop de retourner à Marseille avec les minots ! "