Réservez
Arrivée   

Les expressions marseillaises de A à C

Dico Marseillais Hôtel Carré Vieux Port
expressions-marseillaises-hotel-carré-vieux-port

A

Adessias (Prov.) : Au revoir.
"Allez, adessias collégue et à demain sur le Vieux Port!"

Aganter : Attraper.
"On s'est fait aganter par le patron sur le Vieux port."

: âne (associé généralement à "tronche" ou "teste", parfois également à "pèbre")
"Oh, teste d'aï, écoute un peu quand je te parle !"

Alibofis : attributs virils. De aliboufier (bot.), autre nom du Styrax
"Un coup de genou dans les alibofis, ça calme."

Alors : Sous forme redoublée, marque le doute en réponse à une affirmation. Equivalent de "je ne le crois pas"
"Il l'a achetée, sa Béhemme ? Alors alors !!!"

An (Bout d') : Expression typiquement marseillaise pour les vœux de fin d'année. On rajoute ensuite les vœux pour l'année suivante.
"Bon bout d'an et à l'an que ven !"

Assurer : Ne pas faire l'idiot, ne pas commettre d'impair. Par extension, faire les choses comme il faut, être dans le coup. Au baby-foot, technique de but.
"Oh assure, t'as réservé à l'hotel Carré Vieux Port j'espère! Tu veux me mettre la honte ou quoi devant les collègues !"


B

Babi : Italien
"Ahi... t'ias acheté le costume en question. On te dirait un babi quand tu te promènes sur le Vieux Port..."

Babouatte
: Poisson à la bouche toujours ouverte. par extenion: fanfaron
"Tais-toi, babouatte ! Tu me prends pour un anglais à Marseille ou quoi ?"

Bafis : Moustaches.
"Oh tu te laisses venir les bafis ? Tu veux ressembler à d'Artagnan"

Balalin-balalan
: de fil en aiguille
"On a été à la Plaine, et puis à Noailles et balalin-balalan, on s'est retrouvé au Vieux port."

Barjaquer : parler pour ne rien dire (utilisé également en Savoie et en Suisse).
"Il est a nous, ce point ! y a au moins un mètre ! Alors, arrête de barjaquer et joue. C'est à toi !"

Baste : Ce n'est pas grave.
"Que tu sois pas venu sur le Vieux port, baste, mais tu aurais pu prévenir..."

Bazarette
: Pipelette, commère de bazar
"Oh, bazarette, arrête de parler et mange. Ca va être froid !"

: bien (marque la certitude, l'étonnement ou l'hésitation, précédé de Hè : la lassitude ou la déception
"Bè, bien sur que je viens dimanche pour voir l’OM."
"Bè, qu'est ce que tu fais ? on t'attends sur le Vieux Port !" 

Bendeù : Gifle.
"Tu veux un bendeù, malpoli !"

Bestiasse : Grosse bête (sens propre et figuré)
"Je mouline et je te vois sortir une bestiasse énorme. Un poisson du Vieux Port, comme mon bras ! Du jamais vu à Marseille!"

Bonnard : Super
"Ton oncle, il est bonnard quand il imite Fernandel. Il me fait trop rire!"

Boque
: Honte. "Prendre un boque" ou "boquer", c'est avoir honte devant tout le monde.
"Quand j'ai voulu lui parler, elle m'a même pas calculé. J'ai pris le boque de ma vie... "

Boucan : Bruit. Géneur pénible
"y’a un boucan pas possible dans l’hôtel d’à coté."
"Je peux plus m'en débarasser, de ce type. C'est un vrai boucan."

Boule (avoir la) : angoisse. Concerne ici la boule au ventre (l'estomac noué), à ne pas confondre avec "les boules" qui n'est pas du seul usage local.
"Quand le petit a passé le code, j'avais la boule."

Bouléguer
: 1) bouger 2) se démener, se dépécher 3) mettre un grand coup de pied
"Boulègue pas le bateau, j'ai mal au coeur."
"Allez, zou, boulègue, qu'on est en retard."
"A coup de pompes, ils te l'ont boulégué."

Brancher : draguer.
"Oh qu'est-ce que tu me branches ! je te connais pas, moi ! allez, lâche-moi un peu!"
"On est allé en boite à Marseille et on a branché deux bombasses."

Brèle : 1) Nul, incapable. 2) mobilette.
"Au flipper, je suis une brèle, mais au baby, pardon... je crains degun !"

Broncher : avoir quelque chose à dire.
"L'OM, c'est le meilleur club du monde ! Qui c'est qui bronche ?"

Bugne: Beignet. Par analogie : bosse, coup.
"Je me suis pris la poutre. J'ai une belle bugne."


C

Cabèches : toilettes, WC.
" Naan, je danse pas... je tiens le sac a ma copine, qu'elle est aux cabèches!"

Cabestron
: Fille pas jolie.
"La sœur de Zé, c'est pas un cabestron."

Cacou (ou kakou) : Jeune qui veut se montrer. Orthographe incertaine. on voit aussi caique, quèque, kaike.
"Les bandes jaunes sur la carosserie noire, ça fait cacou! Regarde-le lui sur la Canebière"

Cafi : Plein
"C'est cafi de monde à Marseille. Viens on va à l’hôtel."

Cafoutche
: Débarras (de préférence en désordre)
"J'ai mis tes affaires dans le cafoutche."

Cagagne : Diarrhée
"J'ai attrapé la cagagne avec l'eau du bassin."

Cagnard
: Grosse chaleur du soleil
"Ne sort pas sur le Vieux Port en plein cagnard sans chapeau."

Cagole : Fille de mauvais genre, d'allure vulgaire.
« ya pas mal de cagoles sur la Canebière."

Caguer
: 1) Déféquer, 2) Ennuyer. 3) Rater. 4 ) à la forme intransitive : se caguer : avoir peur "Té, je prend La Provence  et je vais caguer."
"Vous me faites caguer avec vos histoires."
"J'ai allumé la mèche, mais la fusée, elle a caguée."
"Les parisiens, quand ils viennent au vélodrome voir l’OM, ils se caguent."

Cake (ou Quèque ou Kaique) : voir Cacou
"C'est une sacré bande de cakes, ces minots."

Cariole : mauvaise voiture.
"Sa GTI, c'est une drôle de cariole. Quand il descend sur le Vieux Port, il fait un boucan !!"

Chibre : sexe masculin.
"La courgette, ça ressemble à un chibre"

Choper : Attraper
"On va choper la dernière chambre disponible sur le Vieux Port"

Craindre : mal supporter (au sens de rendre malade)
"Je préfère cuisiner à l'huile. Le beurre, je le crains"

Crier (se faire)
: se faire gronder
"Rentre chez toi que ta mère va te crier"


les-meilleures-expressions-marseillaises

Expressions marseillaises : de A à C

Les meilleures expressions marseillaises ! " bien sûr que nos clients assurent ! Ils réservent sur notre site web et chopent les meilleurs tarifs !".
parler-marseillais-dictionnaire-marseillais-hotel-carré-vieux-port

Expressions marseillaises : de D à L

Découvrez le parler marseillais !
"Pas d'engambie ! Nous, on a réservé à l'Hôtel Carré. C'est dégaine !"
apprendre-expressions-marseillaises-dictionnaire-marseillais-hotel-carré-vieux-port

Expressions marseillaises : de M à Z

On entendrait presque le chant des cigales ! 
"Oh jeune, je me languis trop de retourner à Marseille avec les minots ! "